Un peu d’indulgence, s’ils vous plaît…

With Pope Benedict XVI retiring today, we thought we'd show a few images from his visit to Birmingham in September 2010.

« L’idée la plus répandue est que les chrétiens doivent observer une quantité de commandements et interdits et qu’on est plus libre sans tous ces fardeaux. Au contraire, je voudrais être clair : le fait d’être soutenu par un grand Amour n’est pas un fardeau, il est beau d’être chrétien. » L’auteur de cette brillante réflexion est le nouveau pape Benoît XVI, Monsieur Ratzinger.

Une qui a été soutenue par un grand Amour, c’est une malheureuse nonne roumaine du monastère (orthodoxe, certes) de la Sainte-Trinité de Tanacu, Maricica Cornici. Un nouveau chanteur pope, Petru Corogeanu, avait été nommé quelques mois plus tôt pour s’occuper de la vie spirituelle. Et spirituel, il l’a été au-delà de toute espérance. On en rit encore sur les rives du Danube. Lisez plutôt la suite, vous allez vous en tenir les côtes. La nonne susdite était jugée trop violente . Évidemment, – et tout le monde, même ceux qui ne doivent pas « observer toute une quantité de commandements et d’interdits », seraient arrivés à la même conclusion que la pope star, – elle était « possédée par le démon, et il fallait le chasser de son corps. » Au mois de juin dernier, avec l’aide de quatre autres folles de son espèce, il attache les pieds et les mains de la malheureuse et l’enferme dans une cellule « sombre et humide », comme il se doit. Tous ceux qui ont vu l’Exorciste, savent que ça n’a aucun effet sur un diable, même de constitution moyenne. Trois jours après donc, toujours aidé par sa bande, il attache la possédée sur une croix avec des chaînes, il lui enfonce un chiffon dans la bouche et asperge régulièrement la patiente avec de l’eau bénite pendant trois nouveaux jours. Pour faire bonne mesure, on la frappe régulièrement. Enfin, le démon s’en va … avec la nonne, retrouvée morte sur la croix. Amusant, non ?

Le plus drôle, c’est que la police a dû prendre d’assaut le monastère, appuyée par un escadron de gendarmerie, les enquêteurs une fois dans la place, se sont fait tabasser par les « bonnes » sœurs. Avec le « grand Amour » qui caractérise tout chrétien qui se respecte, c’est la soeur Marta – une des tortionnaires – qui a porté l’épitaphe : « Si elle est morte, c’est parce que Dieu l’a voulu ! » Quant au héros de l’exorcisme, il se défend comme un beau diable : « Du point de vue religieux, ce que nous avons fait est absolument correct. Nous avons célébré des messes trois jours de suite pour la désenvoûter. Je ne lui ai pas cassé la tête, je ne lui ai rien cassé, sauf les mains et les pieds. » Ben oui !, c’est rien. C’est vraiment beau d’être chrétien.

Personnellement, je trouve qu’il y a un certain parallèle entre les déclarations de l’ancien directeur de la Sainte Inquisition, et ce « fait divers » issu du moyen-âge des « racines chrétiennes de l’Europe. »

Toujours dans le domaine des siècles obscurs, on apprend que Bensixtine va accorder des indulgences aux pélerins qui viendront en Allemagne pour le rassemblement des JMJ d’août 2005. Si vous ne savez pas ce que sont les indulgences, je vous le rappelle en deux mots. Il s’agit de la rémission partielle ou totale par l’Église, des peines temporelles que les péchés méritent, et non comme on le croit souvent des peines célestes (temps de purgatoire ), qui, elles, sont remises par l’acte de confession. Autrement dit, si vous avez péché et que ce péché a causé des dommages à quelqu’un (vol ou calomnies, par exemple), l’indulgence vous lave complètement des conséquences de vos actes . Jusqu’au concile de Trente (1562) qui en interdit la vente, elles étaient une véritable source de profit pour la hiérarchie, au point que leur dénonciation fut l’objet d’une des 95 thèses placardées par le moine Luther sur les portes du château de Wittenberg en 1517. Il fut excommunié, mais le protestantisme est né là, en Allemagne. Certes, le Pape ne va pas les vendre comme au bon vieux temps, mais il paraît que certains pasteurs tiquent quand même outre-Rhin.

Cela pose problème, vous ne trouvez pas ? : Ou ces CMC [1] provoquent l’enthousiasme des jeunes (les vrais, les Chrétiens), et il n’y a pas besoin de faire une offre commerciale alléchante, ou bien l’enthousiasme n’est pas aussi frais qu’on le dit dans les médias. Dans ce cas, on se demande si ces indulgences seront suffisantes pour attirer les masses.

J’ai appris qu’on allait également distribuer 370 000 sacs à dos, c’est déjà mieux, quoique cela ne soit pas pour rassurer les autorités allemandes chargées de la sécurité et qui gardent à l’esprit l’image des porteurs de bombe londoniens avec leurs sacs à dos bourrés d’explosifs. Bien sûr, un type barbu qui entrerait dans la cathédrale de Cologne porteur d’un sac à dos – même aux couleurs des JMJ – laissant échapper un tic-tac sinistre et déclamant « Allah est grand ! », pourrait être plus vite repéré que dans le métro aux heures de pointe, mais quand même.

Je n’ai bien sûr aucun intérêt dans l’affaire, mais il me semble que des préservatifs, par exemple, distribués à toute cette belle jeunesse pleine d’enthousiasme seraient moins porteurs de risques, plus utiles, et éviteraient d’entendre à nouveau dans les dortoirs, derrière les feux de camp et les confessionnaux, s’élever sous les duvets, portée par des milliers de voix tremblantes d’adolescentes acnéiques, la fameuse prière mariale : « Sainte-Vierge, vous qui avez été conçue sans péché, aidez-nous à pécher sans concevoir. » Est-ce que personne n’y a pensé ou bien l’indulgence papale s’étend-elle jusque là ?

On verra. De toute façon, les médias ne manqueront pas de nous tenir au courant jusqu’à plus soif. La belle aux yeux bleus qui présentait le journal de 20h. sur je ne sais plus quelle chaîne, frétillait visiblement de bonheur en nous commentant l’image de scouts et de scoutesses dansant et tapant des mains, avec des regards idiots et un début de bave aux commissures des lèvres sur la place de la Hauptbahnhof de Cologne.

Bon. Soyons indulgents, nous aussi.

Notes

[1] Chournées montiales de la Cheunesse